Soyez prudent à qui vous faites un don de votre argent ou de ce que vous n’avez plus besoin.

Don Silver Circuler toutes sortes de fausses informations sur le Salaires des présidents des organisations à but non lucrafit, des pourcentages des dons qui viennent vraiment aider et bien plus encore.
uniquement pour vous donner un exemple, ces chaînes disent que la PDG de l’UNICEF, Carlem M. Stern, gagne un million de deux cents Mille dollars annuels (ou cent mille mois), ainsi que tous vos paiements, y compris un Rolls Royce. Et pour pire-maintenir la même source – moins de 5 cents de chaque dollar donné va à la cause.
La réalité semblerait être une autre: son salaire serait inférieur à un demi-million annuel, avec une efficacité de 91% à la cause et non signalé 14% du revenu à l’organisation dérivant de la charité. L’UNICEF a également précisé qu’aucun membre de l’UNICEF ne reçoit de voitures et moins de rouleaux. Jusqu’à présent, nous allons bien.

Un autre cas est des industries de bonne volonté. Le président n’est pas Mark Curren alors qu’ils assurent des courriers en circulation ou gagner 2,3 millions de dollars. Le PDG est Jim Gibbons et les dernières informations, à partir de 2011, a assuré un salaire annuel de 725 $. La même chose n’est pas mauvaise.

Pourquoi dois-je écrire cette note? Car au-delà des hauts salaires que ces personnes qui travaillent dans des sociétés « à but non lucratif » n’atteignent pas toujours la destination et à plusieurs reprises, comme dans le cas de la bonne volonté, leurs employés sont misérablement exploités par certaines lois ou réglementations qui restent en vigueur et qu’ils devrait être abolie immédiatement.

une vidéo faite par NBC News en 2013, je n’ai jamais rien convaincu de faire de rien donner ou n’achète rien de cet endroit et de passer la voix à tous ceux qui veulent m’écouter. Malheureusement le la vidéo est uniquement en anglais, mais nous constatons que de nombreux milliers de personnes travaillant dans leurs magasins de donation, dont la plupart ont des handicaps, gagnent moins que le salaire minimum (qui est déjà très faible), et même jusqu’à 22 cents par heure. Oui, il a bien lu.
Un projet de loi appelé la loi transitoire pour un emploi intégré important pour son acronyme en janvier 2015, essayez d’abroger Une loi de 1938 qui reste incroyablement efficace.
Dans sa version originale, elle nécessite des employés handicapés dans des industries concurrentielles pour gagner au moins 75% du salaire minimum. En 1966, l’exigence a été réduite à 50%. Enfin, en 1986, le sol était complètement enlevé, ouvrant la voie aux personnes handicapées (mais la capacité de travailler) pour le faire, littéralement, des cents et que c’est complètement légal.
Je ne vais pas vous dire personne qui devrait faire avec leurs dons. Seulement, s’il vous plaît, veuillez vous informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *